Après avoir grandi dans le milieu de la danse moderne, la rencontre avec la Danse Singulière et son fondateur Marc Guiraud a été pour moi fondatrice d’un rapport à la danse à l’interférence des dimensions existentielle, politique et artistique. Danse de libération des profondeurs et des enfermements qui m’a donné le goût de m’engager en 2012 dans la formation à « l’animation de situations de mises en jeux du corps » (Transit – Bordeaux). En parallèle de ma passion pour ouvrir des espaces créatifs où danser-penser, je suis impliquée dans le groupe de recherche – création et transmission du « Devenir de la Danse Singulière » pour élaborer avec des pairs autour de cette démarche iconoclaste.

En 2017, je me suis formée à la pratique du Mouvement Authentique avec Mandoline Whitllesey (Liminale) pour interroger autrement la question du regard ; la mise en mouvement de l’inconscient corporel : et des liens corps / langage dans un espace rituel. Je me suis également intéréssée de près à la pratique du Body Weather (et plus particulièrement des Manipulations de Min Tanaka), et des partitions d’improvisation issues du courant de la Post Modern Danse.

Avant cela, j’ai étudié la philosophie et l’anthropologie puis ai exercé pendant 10 ans le métier d’éducatrice spécialisée dans différents lieux de vie et d’éducation populaire. Mes pérégrinations libertaires ont été ponctuées depuis plus de 15 ans par des expériences et réflexions qui questionnent les processus de construction des genres et des sexualités dans une perspective féministe.

Voila les grandes lignes de mon parcours non linéaire et c’est avec cela -et ce qui réside entre les lignes – que je vous invite à ces RDV improbables!